Publié le 30 Septembre 2015

Au PS on se fourvoie pour détruire les 35h en envoyant Emmanuel Macron ancien banquier, vrai néo-libéral qui parle de remettre en cause la mesure. De l'autre Hollande fait semblant de le désavouer et de le reprendre. Entre les 2 Valls n'a jamais caché son désir de remettre en cause la Loi Aubry de février 2000; Au grand damne de cette dernière qui a déclaré "Emmanuel Macron ras le bol!!!". L'objectif dire en substance que la gauche ne renie pas ses fondamentaux, tout en ménageant le "système" qui les a fait élire. (Grand Patron, Banque, la droite Allemande et les Eucrocrates qui veulent harmoniser les normes de la France sur celles de l'Allemagne).

Pour la droite dîte Républicaine de Nicolas Sarkozy, à Alain Juppé, en passant par François Fillon ou encore Bruno Lemaire la ligne politique est plus claire pour en finir sur les 35h, Ce marqueur symbole de la gauche serait soit disant responsable de tous les maux de la société. S'il y a du chômage ce serait à cause des 35h. De qui se moque t-on?

Même si les 35h n'ont pas été bien mis en oeuvre dans certains secteurs, cette mesure va dans le sens du progrès social et technique.

Au XIXe nous étions au travail des enfants, des journées de 48h et+ les gens mourraient d'épuisement au travail. N'oublions pas que l'étymologie du mot travail = torture.

Au XXe à force de lutte sociale on est progressivement passé à 39h.

Au début du XXIe à 35h. Avec de forts gains de productivité, et des richesses produites en moins de temps, il est logique de trouver un équilibre entre partage du temps pour donner de l'activité à tous, tout en gardant un revenu descent pour chacun et sans entamer la marge des entreprises.

Avec la numérisation, la robotisation la logique voudrait qu'on passe à 32h, voir moins avec des rémunération correcte pour tous. Malheureusement les néo libéraux et conservateurs comme Sarko et le MEDEF avec ne rêvent que de dégomer les 35h (tout en sachant qu'en France une étude récente montre que ceux qui ont du boulot travaille trop avec des Burn out et des AVC en cascade ) pendant que d'autres désespèrent et dépriment de trouver un job. Il décroche de l'emploi (ne devienne plus employable et après on les traite de chômeurs profiteurs). Tout cela est bien entendu orchestré pour entretenir auprès des actifs le spectre du chômage, ainsi on accepte soit même de scier la branche sociale sur laquelle on était assise qui s'était constituée grâce à 250 ans de luttes sociales. Beaucoup de salarié et électeurs qui ont les comprends voient leur pouvoir d'achat se réduire comme peau de chagrin, vont regretter d'avoir cette vision individualiste et ne demander qu'à travailler plus pour gagner plus. Il faudrait au contraire plutôt militer pour un droit à un travail pour tous, une baisse massive des charges aux entreprises (celles qui embauchent et respectent le bien être de leur salarié au travail) et demandent de rembourser les aides de l'état (autrement dit l'argent du contribuable celle qui licencie alors qu'elles engrangent des profits). Or de question que la France à l'avant garde du progrès lisse ses conditions de travail sur les pauvres travailleurs des pays émergeants, sous developpés ou encore sur nos amis germaniques qui ne se gênent pas pour faire du dumping social avec de la main d'œuvre des pays de l'Est, et bientôt dans quelques années des pauvres migrants.. Vous verrez dans quelques années comme sur beaucoup de sujet comme le diesel, la actuellement la diplomatie, la construction européenne...nos irresponsables se sont trompés et nous ont trompés. Le pire c'est qu'à droite comme à gauche on renvoi les décisions à une négociation sociale par branche, alors qu'on sait très bien que le rapport de force compte tenu du chômage de masse qui ne cesse de s'accroître, est clairement en faveur des grandes entreprises.

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Travail & Emploi

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2015

Le gouvernement ment effrontément lorsqu'il parle de baisse de l'impôt en 2016. Après avoir matraqué les premières années du quinquennat les français, il fait cette annonce alors qu'il faut regarder la pression fiscale dans son ensemble et pas seulement l'impôt sur le revenu. L'impôt foncier va par exemple exploser dans de nombreuses communes. L'état transfère de plus en plus de compétences sans les moyens financiers qui vont avec. Je vous invite à lire l'article ci-dessous

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2015

Les esprits s'échauffent je lis sur les réseaux sociaux beaucoup de mots haineux entre les partisans du FN et les gens qui sont plus à gauche. C'est bien dommage que les français ne fassent pas plus preuve de hauteur et de discernement sur la situation pour ne pas sombrer dans les extrêmes. Vous ne voyez pas qu'on est instrumentalisé par les partis politiques qui se détestent depuis des décennies (FN= OAS, PS= SFIO et UMP Républicain= Les Gaullistes) et qui se servent des uns et des autres, roulent uniquement pour eux alors qu'ils prétendent représentés l'intérêt collectifs. Ils n'ont jamais liquidés la rancœur, le malentendu et la trahison pour certains de la guerre d'Algérie.

Aujourd'hui en 2015 la haine a atteint son paroxysme à cause d'un climat économique et social délétère, avec les difficultés qui se sont enchevêtrées. La gauche va trop loin en suivant aveuglément la politique d'Angela Merkel qui a ouvert les vannes toutes à l'immigration pour:

- se repeupler

-créer à terme une armée de réserve d'ouvrier qui vont bosser pour un prix modique dans les usines allemandes. Tirer les salaires vers le bas

S'il est vrai qu'il faut faire preuve de générosité et d'humanité vis à vis des réfugiés ce n'est pas une raison pour faire tout à coup n'importe quoi. Alors que le débat sur l'immigration a toujours crispé la société française, parfois pour de vrais raisons, car les politiques ont pendant des décennies pas su ou voulu intégré fondamentalement les vagues d'immigrations successives, la France n'a pas les mêmes besoins et intérêts en terme d'immigration.

-Cela arrange cependant le gouvernement français de se ranger aux côtés de Merkel & Co d'une part c'est dans l'esprit du dogme de la construction européenne. Le couple Franco-Allemand est désormais le Laurel & Hardy de la politique. Sans faire offense à nos deux regrettés acteurs qui nous ont régalé par leur humour décapant, on retrouve toujours un qui décide l'Allemagne comme Oliver et l'autre qui suit la France comme Stan Laurel. Le problème c'est que la casse et les conneries ce sont les français qui payent et cela ne nous fait pas rire.

- Suivre l'Allemagne sur ce terrain, cela permet de noyer son inefficacité économique à résoudre la crise économique et sociale.Eviter que le peuple ne se retourne contre eux face à leur trahison électorale, fiscale leur soumission au diktat Merkel et l'Europe. Cela permettra de se dédouaner sur le fait de ne pas avoir pu inverser la courbe du chômage, endiguer la pauvreté puisqu'au nom de cette pseudo-générosité il est normal que les finances publiques s'en ressentent, et qu'on prenne du retard dans les objectifs.

-La diffusion de la photo de ce pauvre petit Ilan enfant de 5 ans échouée sur la plage turque le même jour que la contestation du monde paysan et de la mobilisation des tracteurs parisiens est-elle un hasard? Elle a bien entendue été orchestrée pour court-circuiter et relativiser la contestation du monde paysan. Opposée deux conditions misérables, l'une très misérable, malheureuse et triste celle des réfugiés syriens, et de l'autre celle des éleveurs, des agriculteurs au bord de la dépression, qui sont dans une misère noire.

En réalité il faut prendre en compte la détresse quel qu'elle soit. L'honneur de la France c'est d'abord de tout mettre en œuvre pour donner des revenus et des conditions dignes à ses enfants, sans occulter les problèmes du monde.

Que se passera t-il lorsque les réfugiés politiques seront de plus en plus nombreux et qu'ils viendront se mélanger avec les réfugiés climatiques qui seront et sont déjà très importants.

On voit déjà que nos maires de France vont faire grève demain, car l'état leur transfère de plus en plus de compétences sans les moyens qui vont avec pour gérer les missions de fonctionnement courant. Alors de qui se moquent-on quand le gouvernement promet une prime de 1000€ par réfugiés accueilli?

Le FN catalyse cette détresse, cette angoisse et surf sur la désespérance sociale déjà grande et dont l'inquiétude ne fait qu'augmenter avec cette nouvelle donne. Si Florian Philipot est souvent envoyé en première ligne a une analyse au demeurant pertinente en défendant la nation, la souverraineté nationale, avec sur le plan économique des thèses proche de ceux défendus par Montebourg pendant la campagne de 2012 (démondialisation), ou encore Dupont Aignan, Chevènement, il est difficile d'adhérer pleinement à ce parti.

Les politiques droites et gauche confondus savaient que cela poserait un cas de conscience à une grande majorité de français, c'est pourquoi, ils ont volontairement laissé les sujets économique et sociaux importants au main du FN car ils savent que c'est le thème de l'immigration et le passé sulfureux, autrement dit les odeurs de l'arrière boutique de la famille Lepen qui prendra le dessus dans la tête des électeurs. Cela aura pour effet de cliver le moment venu du second tour. Peu importante qui de Hollande/Valls ou Sarkozy/Juppé/Fillon arrivera au second tour; Les intérêts de l'élite, des puissants, des oligarques seront préservés.

Le but est de faire monter le FN, à l'ancienne comme le faisait François Mitterrand jadis .

La peur de l'autre qui remontera à la surface par les médias dans la dernière ligne droite fera le reste, pour faire gagner le clan des Eurocrates (PS-Les Républicains) au service des puissants, de la finance mondiale. Eh oui car après avoir bien monté en épingle médiatiquement le FN, au dernier moment il sera de nouveau puissamment diabolisé.

Et même si le FN arrivait au pouvoir dites vous bien qu'il y a des chances qu'ils ne puissent mettre en oeuvre sa politique, et se transformer faire un Syriza et Tsipras bis. Les vrais grandes puissances sont les Etats-Unis, les grands blocs qui mettront une telle pression que Marine Lepen sera obligée d'abdiquer devant la fiances mondiales qui sont devenus des géants plus puissants que les états.

La solution demander à Nicolas Dupont Aignan, qui défend l'intérêt national de façon raisonnable et humaine de constituer un front républicain humaniste, réaliste et altermondialiste, s'allier avec des écologiques (les vrais pas ceux qui font de l'écologie punitive mais progressiste), avec Chevènements, Montebourg, des frondeurs, et des gens du front de gauche ou de la droite républicaine qui veulent vraiment faire avancer le pays dans la paix qui rejeterait cette Union Européenne folle, mais en gardant la coopération sur la base de projet, en misant sur la croissance verte qui vise à développer l'économie, en favorisant l'esprit d'entreprise, en baissant les charges sociales, et en faisant baisser le nombre d'élu ou de conseiller qui ne servent à rien et qui pèsent sur les comptes de la nations, qui met l'accent sur les évadés fiscaux riches plutôt que de se borner à faire la chasse à la fraude des petits gens qui est certes répréhensibles . La France est belle avec une histoire une culture, essayons d'être à la hauteur et ne tombant pas dans les bas instincts. Il faut se réunir, mettre de côté la haine et la peur de l'autre, dépasser les clivages et se concentrer sur l'essentiel.

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Présidentielles 2017

Repost 0

Publié le 3 Septembre 2015

Les responsables syndicaux sont-ils tous des vendus?

J'étais sûr que les agriculteurs feraient ce déplacement de leur campagne natale, vers la capital pour obtenir la même chose que ce qu'ils ont eu cet été: c'est à dire pas grand chose de la part du gouvernement.

Les pauvres agriculteurs, éleveurs et producteurs de lait qui ont sacrifié plusieurs journées de travail, alors qu'ils ne gagnent déjà pas assez pour vivre, et qui ont fait des centraines de kilomètres à bord de leur tracteur qui roule à 40 km seront reparti brocouille comme on dit dans le bouchonois. (voir le sketch des inconnus sur les chasseurs).

Ce trait d'humour ne masque pas la colère que je partage avec celle du monde paysan. Le seul qui s'est réjoui, c'est Xavier Beulin le président de la FNSEA a déclaré« Le gouvernement a entendu le message des agriculteurs », « Pour la première fois depuis longtemps, un Premier ministre a entendu notre demande de considération » a t-il ajouté en substance ce jeudi à Paris devant un parterre de 1.800 tracteurs venus de tous les coins de France pour manifester à juste tire leur inquiétude et leur colère. Celui qui était sensé les représenter et défendre leurs intérêts pendant deux heures face au gouvernement s'est fait copieusement hué, car il s'est couché. Les agriculteurs présents ont scandé « Vendu ! », « Démission ! », « On va mettre le feu! ». insatisfaisantes. C'est pourtant plein d'espoir qu' ils étaient venus en pensant que leur tour de force, l'opération escargot et ballet de tracteur dans Paris allaient suffire, et leur permettre de « garantir » des prix équitables face à la grande distribution et en définitive se passer des aides et vivre de leurs productions »

Au lieu de ça ils ont reçu comme seule réponse le même coup d'arnaque qu'en juillet. Soit un report de la dette, une pseudo aide de 300 millions dont ils ne verront pour certains jamais la couleur et surtout des crédits bancaires pour bien gaver une fois de plus le monde financier, et rendre des travailleurs déjà accablés par les crédits et les intérêts qui les étrangles, encore plus dépendant. Je pense que les responsables syndicaux sont pour la plupart des vendus car normalement avec une telle mobilisation le patron de la centrale paysane avait un fort pouvoir de négociation. Mais surtout s'il avait été un vrai leader stratège, il se serait allié avec d'autres responsables syndicaux d'autres branches. D'autres secteurs en difficulté auraient dû profiter de l'opportunité de cette mobilisation pour se joindre à cette opération et lancer un appel à la grève. Tout est fait de la part des responsables syndicaux pour faire croire qu'il justifie leur salaire en défendant les intérêts des travailleurs alors qu'en réalité ils ne font que du catch avec le gouvernement.

Demain matin c'est d'autres corporations qui vont faire une grève, hier les taxis, aujourd'hui les agriculteurs, demain les agents hospitalier, ou les routiers c'est la chaise musicale des grèves qui durent en réalité depuis une quarantaine d'année dans le pays. Cette esbroufe discrédite le droit syndical, et faire croire que le droit de grève existe encore, ou du moins qu'il est encore efficient. La preuve que non puisque les gens s'épuisent à manifester et cela ne fait pas vaciller le pouvoir. Du coup les français qui aujourd'hui soutenaient vraiment les agriculteurs malgré les embouteillages, car ils compatissent à leur condition de travail qui sont effectivement parmi les pire en France. Mais demain leur de la prochaine manifestation, car il va falloir remettre le couvercle, seront ils toujours aussi solidaires? N'en auront ils pas aussi raz le bol d'être pris en otage et se dire ça suffit les paysans! Après tout vous manifestez mais nous aussi on est des travailleurs et on souffre à notre niveau. Personne n'a le monopole de la souffrance au travail en effet, chacune est spécifique et aussi dévastatrice. (Je suis volontairement provocateur). Et si on extrapole on peut toujours trouver pire, d'ailleurs les médias ne se sont pas privés pour court-circuiter le message pourtant puissant des agriculteurs, comme ils n'ont cesser de le faire tout l'été, y compris pendant l'épisode des taxis vs Uberpop. Leur technique favorite du jour entrecouper les images du pauvre petit enfant syrien de 3 ans échoués sur les côtes turcs. Cela fait des mois et des mois que les pauvres réfugies meurts, pourquoi aujourd'hui y a t-il diffusion en boucle de cette tragédie humaine innommable, indescente ? C'est dur à dire car j'espère de tout cœur que la diffusion de cette sordide et triste image fera bouger les lignes du côté de l'Union Européenne pour trouver des solutions face à la vague de migrants et réfugiés syriens et des autres pays en guerre. Mais à vrai dire j'en doute! (Ce sont des pompiers pyromanes qui hier ont dézingué les dirigeants de ces pays, certes des dicateurs comme finalement ceux avec lesquels nos pays ont toujours commercé...pour provoquer le chao). Pour revenir aux agriculteurs, la seule chose qu'ils auront réussi à faire c'est émouvoir tous le monde et par la même occasion minimiser le mouvement des agriculteurs médiatiquement en important une plus grande misère encore que celle du monde paysan. C'était bien joué, ou plutôt hyper cynique.

Que faire contre cette coalition politique/grande distribution/Banque/Union Européenne/Responsables syndicaux de pacotille?

Comme disait le chef des gladiateurs à Maximus dans Gladiators rôle magnifiquement incarné par Russell Crow dans le film de Ridley Scott, si tu veux gagner, et sortir victorieux gagne la foule. Les prochains manifestants qu'ils soient agriculteurs, ouvriers, personnel enseignant, artisans, routiers et pourquoi pas usager des transports en commun, fonctionnaires, chômeurs, automobilistes, rmistes, autoentrepreneurs, car chacun auraient raison de se plaindre, leur seul espoir de remporter une magnifique victoire historique c'est de gagner la foule, et faire coaguler les mouvements entre eux! Pour cela il faut mettre les autres travailleurs d'autre corps de métier avec eux et pas contre. Ne pas comparer les situations et dire que moi je travaille plus que toi alors j'ai plus le droit d'être en colère. Mais de se dire qu'on fait partie tous de la même classe sociale, la classe des prolétaires, celle des pauvres gens qui se battent contre une oligarchie qui est prêt à tous les coups tordus et le cynisme le plus abjects pour garder le power et ses avantages financiers. Pour contourner le problème et faire sauter la digue il faut compartir à la cause de l'autre, communiquer, passer au dessus des corporatismes, et être uni. Se concentrer sur ce qui rapproche et pas sur les différences. Ne surtout pas se laisser envahir par la division qu'essaye d'instaurer dans notre esprit le monde médiatico-politique On a vu par exemple cet été deux types de manifestants les chauffeurs ou agriculteurs stratèges qui gagnaient la foule en offrant gratuitement des produits ou services à la population. A l'inverse d'autres cassaient, provoquaient des rixes, et prenait en otage les gens, cela ne rend pas sympathique auprès de l'opinion et discrédite le mouvement. Les médias s'empresseront d'exploiter cette faille en présentant les dégâts et dire en substance, c'est encore vous chers contribuables qui allez payer, la casse causé par des personnes aussi désespérés et pas plus riche que vous. Encore un moyen de légitimer des augmentation d'impôts; Il ne faut surtout pas donner ce plaisir au gouvernement qui nous a déjà bien matraqué.

Deuxième chose à faire passer au dessus des responsables syndicaux et envoyer un vrai leader ou groupe de leader dissident qui va aller négocier avec les tripes et pas comme ce vendu de syndicaliste.

Dans l'est de la France les hauts Fournaux de Florange avait un super gars, figure emblématique du syndicalisme qui s'appelait Edouard Martin. Lui avait du cœur, un grande gueule. Mais malheureusement le système a fini par l'avoir. Le PS lui a proposé un costard cravate, un poste sympa bien rétribué pour l'éloigner du mouvement. Est-il un traître pour autant? Non c'est un mec super qui a beaucoup donné d'énergie pour défendre ses hauts fourneaux. Mais sans doute était il épuisé de toutes ces luttes.

Je me souviens qu'un jour invité sur un plateau il déclarait que les français étaient des révolutionnaires devant la tv. A l'époque où il était révolté tel un "chien enragé" il n'a pas reçu beaucoup de soutien. Beaucoup l'ont regardé comme un bête curieuse médusé quand il a eu ce fameux coup de sang contre François Hollande qui est passé en boucle sur toutes les chaînes de France. Il avait crié a juste titre contre la traîtrise de celui qui porte le nom de Président de la République française qui est le premier vendu de la pyramide des responsables syndicaux. Les gens n'ont pas compris et n'ont pas vu venir le truc.

Beaucoup ne sont pas encore conscient et ont regardé en spectateur comme aujourd'hui lorsqu'ils ont vu défilé le cortège des tracteurs agricoles. Certains ont même emmenés leurs enfants comme on va au cirque ou au carnaval les voir le cortège passer devant eux comme une vache regarderait passer un train. Les gens auraient dû spontanément se joindre aux agriculteurs et faire de leur combat le leur. Ce jour arrivera sans doute, mais quand les gens comprendront leur douleur. Il peut s'en passer du temps.

Dîtes vous bien que si vous ne faîtes rien maintenant et avant 2017, ça sera plus difficile après car le système, à déjà plusieurs coups d'avance sur nous. Ils vendent en ce moment à tout le monde que ce qui provoque le chômage c'est la lourdeur du code du travail. Oui le code du travail est un pavé illisible, mais de grâce pas cette ficelle!!! Et les gens vont gober, et les syndicats vont acquiescer et acter le fait que bientôt ils auront plus de pouvoir. Ce sont eux qui vont soit disant négocier les règles du travail avec les patrons. La bonne blague! Ils seront encore plus de connivence pour bien faire trimer les travailleurs et le pire c'est que cela ne résoudra aucunement la question du chômage. La situation va empirer car la crise est avant tout systémique, la preuve chez les anglo-saxons il y a peut être moins de chômage certes grâce ou à cause de plus de flexibilité, mais pour combien de travailleurs pauvres de plus. N'y a t-il pas déjà assez en France de SDF, de travailleurs qui n'arrivent même pas à se loger ni même à se nourrir correctement.

Bref j'espère que vous m'aurez lu jusqu'au bout et que vous allez faire tourner le plus possible le message pour se mobiliser cette fois de façon stratégique et avoir une vision globale des choses. Il existe désormais des vases communicants, les problèmes sont interdépendants et les solutions aussi. A nous de les trouver ensemble!!

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Pouvoir d'achat

Repost 0

Publié le 1 Septembre 2015

Je vous invite à lire ci-dessous l'excellent article paru dans le monde où Joseph Stiglitz prix Nobel d'économie qui travaille depuis de nombreuses années sur les causes des inégalités. Il livre dans un ouvrage à paraître aujourd'hui 2 septembre 2015, intitulé "la grande fracture" sa vision. (cliquez sur le lien ci-dessous)

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #ecologie & économie

Repost 0