Publié le 30 Juin 2015

Pourquoi Gala met en avant-il en avant des propos aussi désobligeants de la part d'une femme, Salma Hayek une des femmes les plus enviées du monde pour sa beauté. Elle vient d'être élu la femme la plus torride de la planète. En réalité ce n'est même pas sûr que ces propos soient retranscrit fidèlement. On sait qu'elle vit en France car mariée au Président du club professionnel de football de Rennes, monsieur. L'idée sous jacente et la petite musique ambiante que l'on essaye de nous jouer a pour but de calmer les velléités contestatrices qui sont en train de monter dans notre pays. Oui c'est vrai que certaines personnes en France se plaignent pour rien, mais il y en a beaucoup d'autres qui ont raison de contester des injustices dans un pays qui se veut exemplaire aux yeux du monde entier. C'est grâce à cette contestation populaire que nous français sommes arrivées où nous en sommes. Que nous avons eu jusqu'à présent (cela ne va peut être pas duré, l'état providence enviée dans le monde entier). Il faut continuer à se battre pour conserver notre liberté sans cesse menacée par des lois qui passent en lousde. A nous d'avoir en effet le bon état d'esprit remercier d'être dans un pays aussi fantastique que la France, mais ne pas aussi s'endormir sur ses lauriers. Regarder la réalité en face faire que notre pays reste toujours un endroit où il fait bon vivre. C'est loin d'être toujours le cas partout.

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #People

Repost 0

Publié le 29 Juin 2015

Dans un tweet l'ancien directeur du FMI a publié une proposition intéressante pour sortir la Grèce de l'impasse. Dominique Strauss Khan propose d'effacer la dette grecque et qu'en échange on arrête de les aider. Cela leur permettrait de se relever économiquement, on arrêterait ainsi de les asphyxier.

Le mécanisme de la dette Grecque est effectivement complètement absurde, on le sait depuis des années, puisque les aides accordés à la Grèce consiste à rembourser ces même prêteurs dans un circuit fermé à la fameuse Troïka. Au passage bien entendu chaque opérateur prend sa commission. Voilà où va l'argent. Les Grecs ne pourraient pas même avec la meilleure volonté du monde rembourser leur dette, même en étant dès cette année en excédent budgétaire. Selon certains experts il faudrait 180 ans pour rembourser leur dette et pas moins de 120 ans pour atteindre les objectifs fixés par l'union.

Les conséquences de cette cure d'austérité, que dis je de ce véritable diktat c'est une population en souffrance. Le taux de suicide atteint des chiffres records, il s'élèverait à 2 par jours. Le nombre de dépressif à quadruple, le taux de chômage a triplé.Taux de pauvreté a doublé, la mortalité infantile a augmenté de 43%.

Malgré ce que certains pensent des affaires de mœurs dans lequel l'ancien Ministre de l'Economie et des Finances a baigné, ou de son appartenance au modèle social démocrate tant décrié, cette proposition me semble aller dans le bon sens. Je me souviens qu'il avait été force de proposition très intéressante avant qu'on lui coupe les ailes au moment de son affaire avec le Sofitel. Serait-ce pour ça que certains auraient montés une kabbale contre lui. Trop gênant DSK? L'avenir nous le dira.

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Dette Grecque

Repost 0

Publié le 29 Juin 2015

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Révolution Altermondialiste

Repost 0

Publié le 29 Juin 2015

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Révolution Altermondialiste

Repost 0

Publié le 29 Juin 2015

La France est-elle dans la société du Hold Up ?

Plusieurs films « Le loup de Wall street avec Léonardo Di Caprio », « Wall Street » ou livres comme la société du Hold Up du romancier Paul Vacca ont expliqué comment le monde de la finance fonctionne. L’auteur fait un parallèle assez croustillant entre les Hold Up que l’on a tous vu un jour dans les Western magnifié par le cinéma qui raconte comment ces « héros » défiaient le capitalisme et remettait en cause ses règles les plus élémentaires en faisant des casses dans des banques.

L’ironie du sort, c’est aujourd’hui les Hold Up toujours selon l’auteur seraient commis par les banques elles-mêmes par un système très technique de déréglementation qui vise l’immédiateté du profit au détriment des valeurs entreprenariales . On fait se constat amère chaque jour, la banque c’est comme le casino elle gagne toujours et toujours plus par de multiples manières. Il suffit de regarder la crise grecque, celle de Chypre, et même chez nous français on nous matraque à coup d’impôt, d’amende pour des excès de vitesse minime sous de faux prétexte de prévention routière. C’est pareil pour le contrôle technique d’une voiture, ou le diagnostic de l’état de sa maison ou son appartement avant de le vendre, ou encore de sa police d’assurance. Regardez bien dans le détail si en cas de sinistre après avoir acheté sa voiture à un particulier, ou défaut de diagnostique vous pouvez vous retourner à l’aide du document réalisé par un expert que vous avez pourtant chèrement payée . Rien n’est garantie alors pourquoi payer s’il n’y a pas de réelle contrepartie et de garantie de sécurisation ?

Il faut encore payer un avocat qui va coûter une fortune !

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Insolites sociétales

Repost 0

Publié le 29 Juin 2015

Nicolas Dupont Aignan avait raison sur toute la ligne sur la gestion de la crise Grecque. Personne ne l'a écouté. Il existe encore des hommes politiques courageux, et qui mettent en avant l'intérêt général avant leur ambition personnelle. Même si par nature je suis devenu méfiant car beaucoup de politiques peuvent à un moment donné montrer de la bonne volonté, et de l'intégrité, quand ils ne sont pas encore au sommet, mais une fois arrivée, c'est parfois la nature humaine, l'ambition et le goût du pouvoir qui prend le dessus. On en a tellement chié de ne pas être reconnu à sa juste valeur qu'après on devient ce que l'on a toujours combattu de longue date. Je vous invite à voir la vidéo édifiante car elle a été tournée à l'époque où on nous parlait de cette saccro-sainte règle d'or le 7 septembre 2011!!!

Voir les commentaires

Rédigé par Samson

Publié dans #Dette Grecque

Repost 0

Publié le 29 Juin 2015

Vraiment scandaleux la manière dont s'est exprimée Jean-Claude Junker ce matin, suite à l'annonce d'Alexis Tsipras le 1er Ministre Grec d'interrompre les négociations pour demander à son peuple de trancher par voie référendaire. Quel comédien vraiment!!!! Il nous l'a joué le cercle des poètes disparus avec la larme de crocodile en sus ! Il aurait soit disant tout mis en œuvre pour sauver la Grèce. Et les médias i-tv en tête qui renchérit que l'actuel président de l'Union avait même pris Tsipras en affection, avec le geste et le ton paternaliste qui va avec, et qu'il a été trahi. De qui se moque-t-on?

Nicolas Sarkozy n’y va pas non plus avec le dos de la cuillère en évoquant des mensonges de Tsipras et de son peuple qui ne voudraient avoir que les avantages et pas les inconvénients de sa présence dans l'Union. Quel toupet!!! Mais avec lui c’est moins habituel, il nous a fait la même pendant 5 ans et là il récidive. Mais malheureusement à grand coup de renfort médiatique ça passe toujours dans l'opinion, enfin j'espère que cette fois les français ne vont pas gober ça!! Et pourtant en parcourant différents réseaux sociaux on lit ça et là quelques inepties assez monumentales. Forcément certains recrachent sans réfléchir ce qu'on leur dit à la TV, c'est bien connue, elle a toujours raison. Quelle curieuse lecture de l'histoire! Voici un très court rappel des raisons qui expliquent ce fiasco grec!!! Essayez de vous en souvenir quand le gouvernement vous dira chers contribuables vous devez une fois de plus payer l'ardoise de la dette grecque. Une fois de plus on tentera cette manœuvre fallacieuse de vous divisé pour mieux régner et vous faire passer la pilule. Même si beaucoup souffrent en France de voir les impôts croire pour les classes moyennes ou pour les plus pauvres de ne pas avoir de travail, ou de quoi se nourrir ne tombez pas dans l’extrême du bouc et émissaire. Lisez ce qui suit pour comprendre succinctement de quoi il s’agit.

Economiquement, la Grèce n’aurait de toute façon jamais dû entrer en l’état dans la zone euro. Ses comptes publics étaient trafiqués, Mario Draghi ancien banquier chez Goldman Sachs savait en 2001 que les comptes du pays étaient falsifiés, tout le monde le savait mais ce n’était pas grave car le prêt bancaire d'un particulier ou d'un pays ça rapporte. Le pays était profondément oligarchique à un degré tellement important qu’au moindre coup de vent financier, tout s’écroulerait comme un château de carte. Mais à l’époque l’opportunité d’avoir un nouvel entrant dans la zone Euro est tellement tentant financièrement pour les créanciers, et les banquiers qui se frottent les mains à l’avance. La période est encore faste, et même si le pays est déjà endetté, la Grèce parvient à rembourser. Tout va bien les intérêts de la dette rapportent aux financiers et les dirigeants locaux corrompus y gagnent mais pas le peuple. Sauf que personne ne savaient pas que dès 2007, 2008 il y aurait la crise financière.

Mais la crise déferla à la fin des années 2000 sur le pays, elle fût made in USA, directement importée par les Etats-Unis. La crise des subprimes débuté fin 2006, et en 2007, vient remettre en question le système de ces prêt immobilière hypothécaires à hauts risques accordés aux ménages américains à faible revenu qui au bord de l’endettement ne pouvaient plus du tout rembourser leur prêt. S’en suit une réaction en chaîne et perte de confiance sur la valeur des titres du marché boursier. Malgré le renflouement par la recapitalisation des banques souvent insuffisante, la réaction ne s’arrête pas et c’est la faillite en cascade de banques

C'est alors que les Etats-Unis vont faire un hold-Up pour se refaire sur la zone Euro.

C'est à cette époque que l'on entend parler des agences de notations et que beaucoup apprennent que nos pays sont tous inféodés aux marchés financiers; Depuis la loi de Valéry Giscard D'estaing de 1973, les états doivent impérativement empruntés sur les marchés privés moyennant des taux d'intérêts fixés par celui-ci, et non plus à la banque de France comme avant à 0%. Cette loi est même entérinée et étendue à l'Europe par le traité de Maastricht le 7 février 1992. Tant que tout allait bien la dette était importante mais contenue, mais avec la crise ce n'est plus pareil les marchés et les banques veulent des garanties pour pouvoir continuer à prêter aux états à des taux acceptables. Alors ils donnent des notes A, B, C comme à l'école selon leur perception du potentiel économique et social d'un pays, sa solvabilité. C'est ainsi que la France ou l'Allemagne empruntaient à des taux raisonnables entre 2,5 et 0,5% pendant que la Grèce emprunte à 11%.

La Banque Centrale Européenne, aurait pu au plus fort de la crise mutualiser la dette comme le réclamait certains économistes avisés au nom de la solidarité, ainsi le taux aurait été quasiment identique et plus bas pour la Grèce. Mais c'était nine, hors de question pour les orthodoxes et néoconservateur Allemand de changer les règles de la BCE et des traités. Chaque pays est responsable de sa dette. Les pseudos plans de sauvetages se poursuivent mais sans succès. A chaque fois on nous annonce que la dette Grecque est réglée que le pays est sorti d'affaire, que les milliards données aux banques Grecques, autrement dit aux nantis et escroc locaux qui ont participé à mettre à genoux le pays, ont servi. Mais non, nous voilà en juin 2015, et la situation a empiré. Aujourd'hui Junker et d'autres incrimine l'irresponsabilité de Tsipras, et qui ne digère pas que leurs mensonges soient révélés au grand jour aux yeux des peuples européen. Alors ils torpillent et tirent à boulet rouge. Ils mettent tout sur le dos de la Grèce pour préparer avec une mauvaise fois éhontée le 2e volet. Au delà de masquer leur incompétence et la supercherie de leur manoeuvre, ils veulent nous faire payer la note, en nous sortant le fameux couplet ce n'est pas de notre faute, on a tout tenté, mais ce sont les Grecques, ces salauds qui ne veulent pas. Et comme d'habitude c'est sans vergogne qu'ils le font! Plus c'est gros plus ça passe.

Qui vient le dire le pompier pyromane de Junker qui a pratiqué allègrement le dumping fiscale au sein même de la zone euro pendant des années, au Luxembourg.

L'autre pompier pyromane c'est le directeur de la BCE Mario Draghi vous savez l'ancien banquier de chez Goldman Sachs celui qui a permis que la Grèce entre dans cet état calamiteux dans l'euro. Il a attendu 2014 pour enfin baisser enfin le taux de l'Euro alors que ça faisait des années que la BCE autrement dit le gouvernement conservateur orthodoxe allemand s'en tête à ne pas le faire;

Si les Grecs ou plutôt les gouvernants ont une part de responsabilité qui fait que structurellement leur pays est gangrené par la corruption à tous les étages, s'ils sont dans cette panade c'est le système Euro, et de manière générale les traités, qui sont néfastes. La politique de l'Euro fort est un désastre. La monnaie doit toujours être en adéquation avec le niveau économique d'un pays. Ne pas avoir la maîtrise de sa monnaie et la capacité à dévaluer c'est une catastrophe.

Concernant les différents plans d'aide dont se targue Juncker et l'Euro Groupe avec la complicité de nos chefs d'états et Ministre en France, s'ils avaient vraiment voulu aider ils auraient dû leur prêter ces milliards pour se structurer et parfaire leur démocratie. Au lieu de ça ces milliards sont dans les poches des banques. Les financiers savaient déjà depuis longtemps que la Grèce ne pourrait jamais rembourser, mais qu'en attendant ils s'en mettraient plein les poches. C'est le concept de kleptocratie dont a parlé Yannis Varoufakis dans une de ses allocutions. Ne nous laissons par endormir la Grèce va sortir de la zone euro, et les gouvernants vont se servir de cet alibi pour nous faire payer la note, à nous de dénoncer en masse partout sur twitter et les réseaux sociaux ces mensonges. Nous devons soutenir le peuple grec. Par-delà les frontières et nos différences culturelles, nous sommes tous Grecs même si c'est pour le moment dans une moindre mesure. Notre régime n'est pas aussi oligarchique que le leur, mais le principe de détournement légal de l'argent est le même

.

Voir les commentaires

Rédigé par Samson

Publié dans #Dette Grecque

Repost 0

Publié le 29 Juin 2015

Etienne Chouard économiste était invité de l'émission de ce soir (ou jamais !) sur France 2 du 5 septembre 2014 et faisait des révélations fracassantes devant un parterre d'invité médusé, notamment Jacques Attali le pseudo-économiste du système et Robert Hue qui se gratte la barbe gêné:

« C’est une erreur de penser que les politiques sont impuissants ou incapables ou ne comprennent pas, comme si ils servaient l’intérêt général, si on renverse la perspective en comprenant que ces gens-là servent les intérêts de ceux qui les ont fait élire et qui sont les 1% les plus riches de la planète, à ce moment-là ce n’est pas une catastrophe, c’est une réussite formidable, tout se passe comme prévu, la sécurité sociale est détricotée, le chômage se porte à merveilles, ce qui permet de tenailler les salaires, d’avoir des bas salaires et donc des hauts profits, donc tout se passe comme prévu pour les 1% qui se gavent comme jamais. Les banquiers qui devraient être en prison pour faillites frauduleuses, leur patron se font mieux payer que jamais. Y en a même qui arrivent au gouvernement de différents pays. La situation n’est donc pas catastrophique pour ceux qui financent les campagnes électorales, des élus, et je trouve là que c’est assez logique, Hollande sert les intérêts de ceux qui l’ont fait élire en le faisant passer à la tv, dans les journaux. Pourquoi une banque achète-t-elle libération, le monde ou le quart sud-est, une mutuelle achète-t-elle le quart sud est de la presse régionale, c’est pour gagner les élections. Ensuite les élus rendent des comptes à ceux qui les font élire. Le problème c’est que nos élus ne doivent rien aux électeurs. Que vous votiez ou pas ce sera pas vous ce sera un autre, ceux qui vont voter sont ceux qui regardent la tv et qui ne sont pas politisés. Il faut qu’il passe à la tv. Vous regardez les curseurs, c’est incroyable les similitudes qu’il y a entre les courbes de passage à la tv et le résultat aux élections. Il suffit de monter le curseur des challengers vous les monter à 10% ou 15% cela donne l’impression de la pluralité ; Et les même partis qui ont la politique de droite dure qui s’appellent gauche et droite mais en fait ils ont la même politique pour les industriels et les banquiers, les multinationales en fait vous les mettez au curseur plus haut et ils vont être réélu, l’un ou l’autre, en fait peu importe, ils vont faire la même politique. Evidemment les gens sont gentils, ils croient les candidats au moment des campagnes électorales, mais en réalité c’est notre gentillesse qui fait la déception après. Mais enfin après 200 ans d’échec du suffrage universel qui permet aux riches d’acheter le pouvoir politique depuis qu’ils écrivent les constitutions. Ces gens-là ont mis en place un système, d’abord censitaire, là au moins c’était clair, et ensuite universel quand ils se sont aperçus, Tocqueville disait très tôt au début du XIXe siècle, je ne crains pas le suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira, et ça fonctionne très bien. Le fait de désigner des maîtres au lieu de voter des lois, est une imposture politique. Nous ne sommes pas en démocratie, en démocratie nous voterions nos lois nous-même. Le fait de nous imposer des maîtres est une supercherie, cela donne un résultat Ploutocratique, avec des riches qui dirigent depuis 200 ans. Aujourd’hui nous sommes dans une crise, car le capitalisme, n’arrive plus à verser assez de salaire, pour vendre leur camelote. Ils prétendent que le système est en crise comme ci c’était un accident, alors que ce n’est pas un accident. Les choses se passent comme d’habitude avec une impuissance politique. Cette impuissance politique est programmée, il y a un endroit où il est écrit que le peuple n’a aucune puissance. Cela s’appelle la constitution et tout le monde s’en fou. Nous nous en foutons de la constitution c’est bien fait pour nous. Ce n’est pas de la faute des affreux qui dirigent c’est de notre faute de ne pas écrire nous-même notre constitution, dans laquelle nous prévoirons notre puissance, le référendum d’initiative populaire, les élections avec des primaires, ou pour les condamnées de ne pas pouvoir se représenter. Notre impuissance tient à notre démission du processus constituant. Et tant qu’on bavarde sur ce que font les politiques qui sont les représentants des riches, on passe à côté de la cause de nos problèmes. Il me semble qu’en recentrant sur la cause de nos problèmes, on arrive à trouver des solutions ». Cette vidéo publié sur facebook par la révolution des sans dents a été vue en quelques jours seulement par 400 000 personnes mais retiré. Elle a été remise sur YouTube. Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter son intervention qui fait l'effet d'une bombe. En face Jacques Attali tourne en dérision ses arguments, et pourtant il ne suffit pas d'imposer son verbe pour prétendre à la vérité.

Voir les commentaires

Rédigé par Samson

Publié dans #Kleptocratie & Ploutocratie

Repost 0