Articles avec #institution tag

Publié le 9 Mars 2017

Condition il est vrai nécessaire mais pas toujours suffisante. En effet l'être humain est ainsi fait. Il peut très bien être un roturier et sans dents au début de sa vie, mais une fois élu dans les dorures de la République, il peut tout aussi bien s'embourgeoiser et oublier ses semblables, être aveuglés soudainement par un sentiment de puissance de pouvoir, l'impression de se sentir intouchable.

Nous en avons  des exemples patents ces dernières années dans notre république bannière.

S'il est vrai que cette déclaration de la commune de paris de 1871, est magnifique et si peu enseigné à l école pour bâtir un véritable régime démocratique digne de ce nom pour éviter tout dévoiement du pouvoir politique, il faut imaginer toute une série de mécanismes et contre pouvoir avec toujours la base des citoyens à la manœuvre pour contrôler le pouvoir politique sans l entraver non plus.

Cela renvoi à de nombreuses propositions comme le référendum révocatoire, le vote blanc révocatoire, une meilleure représentativité des députés à l image de la population avec plus de femmes, d'ouvrier, de paysans et pourquoi pas des minis parlements régionaux pour donner une dimension plus girondine comme le propose régulièrement le philosophe Michel Onfray pour sortir de ce parisianisme hégémonique et inique.

 Avoir des medias et une presse qui appartient au peuple et uniquement au peuple avec interdiction des grands groupes bancaires ou multinationaux d avoir la main mise dessus. Posséder  un Senat reformé avec un mandat  citoyen en tournante, un contrôle absolu de l argent public par le peuple et pour le peuple. Limiter les trafiques d influence et lobbies, il faut la encore encadrer au maximum de mandat de représentant, d'élu, Maire, Députés.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0

Publié le 5 Août 2016

Je vous invite à lire différents articles intéressants pour vous faire une idée sur la pertinence d'en finir ou pas avec la Ve République pour passer à la VIe

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0

Publié le 5 Juillet 2016

Je refuse le régime autoritaire de la Ve République. Répression et interdiction de manifestations, état d'urgence, usages abusifs et récurrents du 49-3 pour faire passer des lois antisociales dont personne ne veut : ça suffit ! Nous pouvons construire collectivement et faire vivre la démocratie de demain. Allons vers la 6e République. Une République débarrassée de la monarchie présidentielle et fondant les nouveaux droits personnels, écologiques et sociaux dont notre pays a besoin. Je soutiens la proposition de loi d'initiative populaire et parlementaire présentée par le Mouvement pour la 6e République (M6R) dans le cadre de l'article 11 alinéa 3 de la Constitution. Elle permet de convoquer l'Assemblée constituante qui écrira la Constitution de la 6e République

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0

Publié le 16 Mars 2016

C'est officiel Michel Sapin l'a annoncé les impôts seront dès 2018 prélevé directement à la source sur votre salaire. C'est votre employeur qui sera chargé de le collecter pour Bercy l'impôt comme si elle n'avait que cela à faire. L'entreprise dans laquelle vous êtes devra sans arrêt se justifier devant ses salariés des augmentations d'impôts décidés par le gouvernement.

Si cette mesure vise à s'aligner avec nos voisins européens et en théorie a simplifier, permettre d'alléger les démarches du contribuable, le casse tête de la feuille des impôts, comme faire des économies, le fameux "choc de simplification" annoncé par François Hollande, en réalité la raison est tout autre.

Ce que l'on peut déjà réprouver c'est que dans la législation fiscale déjà en vigueur, l'article 1164 du code des impôts obligent les gens même ceux qui estiment gérer correctement leur budget à payer des tiers provisionnels au delà de 345€. Cette mesure bien que légale est de mon point de vue déjà injuste. Elle prive le contribuable qui le souhaiterait pouvoir faire travailler son argent en l'épargnant en banque et gagner des intérêts en fin d'année. Cette somme permet justement de s'acquitter pour partie ou en totalité de ses impôts.

Non satisfait de cette mesure et celle de nous faire payer les intérêts faramineux et illégitimes de la dette publique contractée depuis la loi de 1973 sur les marchés privées, l'état va disposer avec cette mesure de la totalité du différentiel brut pour le placer lui même.

De toute façon dans peu de temps notre épargne sera soumis à des taux d'intérêts négatifs comme ça le problème sera résolu. Le nombre de salarié va continuer à baisser...

Si seulement ce prélèvement à la source permettait de simplifier les choses, et diminuer le nombre de fonctionnaire qui végète dans ce secteur pour les translater vers des fonctions d'agent hospitalier, infirmier, médecin, professeur dans des postes où l'on en manque cruellement. Malheureusement j'en doute! En France nous sommes champions de la complexité, et cette complexité profite toujours aux puissants.

De surcroît nous autre contribuables ne seront plus en capacité ni de contester, demander une remise gracieuse, ou d'évaluer de façon transparente le montant de nos impôts. D'après Eudes Baufreton délégué général de Contribuables Associés, nous avons le plus grande chance de nous faire spolier sans nous en rendre compte. La CSG (Contribution Sociale Généralisée), en est le parfait exemple puisqu'il a été multiplié par 7 en 7 ans. Voilà

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0

Publié le 13 Mars 2016

Je ne crois pas que les politiciens redoutent l'abstention des électeurs, au contraire ils s inspirent des États Unis où là bas l'abstention atteint des records tout particulièrement dans les classes populaires et pauvres.

Michel Sapin a d ailleurs déclaré dans des paroles et des actes du 14 janvier 2015,"l'abstention n est pas un drame il y a des démocraties qui fonctionnent très bien comme ça" (voir la vidéo ci-dessous)

Il faisait allusion aux Etats-Unis. Les politiques leurrent les gens en leur faisant croire qu'ils redoutent l abstention. Vu qu il n y a pas de quorum pour rendre une élection valide, se retrouver entre soi et gens du même monde c'est un objectif pour les élites avec une façade de suffrage universel.

En réalité un scrutin abandonné par les masses populaires dégoûtés de la politique ou ceux qui veulent boycotter, c'est rendre service à cette caste par la restauration de facto d'un dérivé du suffrage censitaire.

Boycotter les marchandises ou services de firmes et multinationales non respectueuses de l humain l environnement, les animaux, là cela fonctionne, car on frappe le porte feuille, le chiffre d'affaire de l'entreprise baisse, elle est contrainte de réagir et changer à terme son mode de production si elle veut survivre.

Pour une élection c'est différent! En terme de stratégie il semble préférable de se mobiliser sur les petits candidats du type Dupont Aignan à Mélenchon en passant par d autres pour créer un rapport de force mettre la pression sur l'établishment, mais aussi responsabiliser ceux qui veulent renverser la table, réformer dans le bon sens du terme, pour rétablir une équité et combattre les injustice.

Ensuite il faut une constituante pour passer à 6e république.

Pour que la stratégie du boycott électorale fonctionne il faudrait que personne ne vote du tout ce qui semble irréalisable sur un corps électorale de plus de 44 millions de français.

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0

Publié le 26 Février 2016

La Vème touche le fond, le gouvernement creuse encore Chaque semaine, nous pensons avoir atteint le fin fond de l'autoritarisme permis par les institutions de la Vème. Chaque semaine, nous sommes surpris de l'ampleur que prend la déchéance de ce régime monarchique. Voici maintenant que la loi El Khomri propose tout simplement d'en revenir à un droit social digne du XIXème siècle et propose d'avoir recours à l'article 49.3 d'emblée, rendant toujours plus lointain l'horizon d'une démocratie réelle dans l'entreprise telle que la propose le M6R.

Face à cela, les citoyens s'organisent spontanément, notamment l'initiative de vidéastes «On vaut mieux que ça», vidéo de lancement incitant toutes et tous à se mobiliser et à raconter l'enfer qu'est devenu le travail, pour celles et ceux qui réussissent à en trouver. Pour faire avancer le M6R, à vous de jouer, candidatez !

Les candidatures sont ouvertes pour le porte-parolat ainsi que certains postes au sein de l'équipe d'animation qu'il faut renouveler suite au souhait exprimé par certain.e.s élu.e.s de passer la main. Tous les renseignements sur les votes en cours sont sur cette page. Vous avez jusqu'au lundi 29 février prochain minuit pour être candidat.e pour : - être porte-parole (hommes et femmes) - l'équipe d'animation sur le poste actions et mobilisations (hommes) - l'équipe d'animation sur le poste assemblée représentative (femmes) - l'équipe d'animation sur le poste réseaux sociaux (hommes) - l'équipe d'animation sur le poste Nous le Peuple (femmes) - l'équipe d'animation sur le poste transparence et financement (femmes) Pour voter et être candidat.e, une seule adresse : vote.m6r.fr !

Vous trouverez ici le mode d’emploi pour être candidat. Soyez nombreux/euses ! Un vote n’est véritablement démocratique que s’il y a une pluralité réelle de candidatures pour permettre un choix éclairé.

Des questions, hésitations ? Venez en débattre sur la plateforme de discussion Nous le Peuple ! Pendant le temps de candidature, des pages de débat sont ouvertes afin d’avoir les discussions nécessaires à un choix éclairé. Les débats sont ouverts concernant les prochains votes : - le nombre des porte-parole du M6R et la durée de leur mandat, - la durée du mandat de l’équipe d’animation et du comité d’éthique, - les modalités d’organisation des référendums internes à l’initiative des signataires - l’opportunité que le m6r réunisse à nouveau une assemblée représentative afin de poursuivre son auto-organisation.

Venez en débattre avec les autres signataires ! Les votes ouvriront le 4 mars et termineront le 20 mars. Le M6R s’organise en groupe locaux De nombreuses personnes se signalent sur la plateforme cherchant des signataires près de chez eux pour organiser des actions. Peut-être est-ce à côté de chez vous ? Vous aussi, signalez-vous sur la plateforme, rejoignez ou créez un groupe local afin que d’autres puissent vous trouver !

Le M6R ne vit que des initiatives et de l’implication de ses signataires.

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0

Publié le 16 Décembre 2015

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0

Publié le 19 Novembre 2015

Les tragiques attentats auront agi comme un véritable révélateur de conscience populaire que l'on ne peut plu continuer comme ça. Citoyens ou intellectuels s'accordent de plus en plus pour dénoncer la dictature de nos dirigeants actuels.

Le mot n'est pas trop fort, puisqu'il ne faut pas l'oublier, notre Ve République est née en période de crise pendant la guerre d'Algérie. Elle fût crée par le Général De Gaulle (un militaire), dans une période exceptionnelle de notre histoire. L'objectif était à l'époque de pallier à l'instabilité chronique du régime sur la question épineuse du conflit algérien.

La Ve République promulguée, elle a conféré des pouvoirs exorbitants à l'exécutif et notamment son président pour pouvoir agir. Le Général De Gaulle a eu la décence de démissionner en 1969, après un référendum (question au peuple) qui avait sonné comme un désaveu. Les dirigeants qui se sont succédés n'ont pas eu cette décence et ont utilisé le régime présidentiel pour mener chaque jour un peu plus le peuple et notre beau pays dans le mur. Cela va de Valéry Giscard D'Estaing président de la République de 1974 à 1981 qui au nom de son dogme le libéralisme a instauré une loi scélérat une année avant son accession au pouvoir celle de 1973, qui obligeait désormais l'état à emprunter sur les marchés privées et non plus à la banque de France comme elle le faisait à taux 0 auparavant. (principe entériné par l'hérétique traité de Maastricht en 92) Résultat des courses la France s'est endettée comme jamais en grande partie à cause des taux d'intérêt. Lorsque la crise fût venue principalement à cause des extravagances et dérives du système bancaire qui a crée des produits financiers qui n'avaient plu rien à voir avec la réalité et au service de leur cupidité, ce système s'est détraqué. Pour continuer à percevoir leur dividendes et haut niveau de revenu, la dette contractée par les banques a été transférée au contribuable. D'où cette austérité sans fin qui a contraint nos dirigeants successifs (souvent élu sur l'imposture médiatique des sondages préfabriqués par ces mêmes banques qui ont acheté les médias), ont demandé toujours plus d'effort, réduisant comme peau de chagrin le personnel assurant les fonctions régaliennes de l'état comme la police, les douanes, et dans biens d'autres domaines qui assurent la cohésion du pays, du citoyen de ses valeurs républicaines.

Les évènements de ces derniers jours ne sont que la résultante de ce laxisme voulu, organisé sciemment pour continuer à alimenter ce système non seulement obsolète, mais également dangereux. Nous en avons eu la terrible démonstration le 13 novembre dernier. Ce n'était pas la première fois, puisque les guerres Irak (1991, et surtout 2003, sont des affaires de pétroles, de gros sous, d'hégémonie géopolitique, mais certainement pas de religion). La religion n'est qu'un prétexte au pouvoir. Ces montres terroristes sanguinaires en djellaba ont été enfanté par d'autres en costard cravate. Beaucoup étaient amis d'ailleurs Oussama amis avec la famille Bush dans le passé, faisait parti de la CIA, Saddam était un ami des américains et de la France. Sarkozy était ami avec Khadafi (épisode de la tente à l'Elysée...), aujourd'hui encore nos dirigeants sont amis avec le Qatar ou l'Arabie Saoudite, voudront un jour par le biais de leur peuple opprimé tant par l'occident qui a laissé faire et encouragé ces régimes, ou par leur dictateur sanguinaire déchu collaborateur avec l'occident, se radicaliser pour se venger de l'affront qu'ils ont subi pendant tant d'années. C'est mathématique! Au lieu d'avoir réellement fait de la diplomatie toutes ces années, nos états ont fait de l'ingérence permanente dans les affaires intérieures pour leur propre profit, faisant croquer ces dictateurs. Mais comme le système est exsangue, ces leaders arabes pour certains n'ont plus voulu marcher, quand ce n'est pas les dirigeants de nos pays qui ont voulu plus, ou couvrir des affaires louches. Alors on a éliminé Saddam Hussein (dictateur c'est vrai mais qui tenait son pays), tout comme Khadafi, cela a déstabilisé le moyen orient déjà traversé par des crises et des fractures en son sein depuis des décennies;

De Houellebecq à Eric Cantona, en passant par Dominique De Villepin ces personnalités ont vivement critiqué Nicolas Sarkozy et aujourd'hui François Hollande pour leur politique belliqueuse, qui nous entraîne dans une terrible spirale de violence. Alors que le Président de la République actuelle souhaite réformer la constitution et l'article 16, beaucoup souhaitent la transformer littéralement et en changer pour donner plus de pouvoir au peuple.

Il est temps de convoquer une constituante et changer nos institutions pour changer notre destin et ne plus répeter les erreurs du passé.

Changer de constitution, permettrait d'instaurer de véritables gardes de fou, voici en vrac des idées à discuter.

1) la presse et les médias (4e pouvoir) doivent appartenir au peuple et certainement pas aux banques. 60 millions d'actionnaires de la presse, des tv (on paye bien la redevance...).

2) Démocratie plus directe, l'heure est venue pour le peuple d' exercer le pouvoir de façon plus directe et plus souvent voter par internet permettrait de faciliter la démocratie directe (pour ceux qui disent que c'est impossible, nous payons bien nos impôts de façon sécurisée par internet, nous pouvons tout aussi bien voter le progrès technique internet le permet). Si d'aventure nous voulons garder des représentants le mandat devra être limité dans le temps, tout comme le cumul. Le parlement devra être absolument représentatif de la population française dans sa diversité sociologique et culturelle...). Les élus devront être des citoyens non professionnel et en aucun cas des professionnels de la politique. (Qu'il y ait des conseillers, des techniciens impérativement dans leur domaine de compétence, mais en aucun cas ce sont eux qui doivent décider). Prévoir la possibilité d'un réferendum révocatoire. Ex: sur un mandat, si l'élu ne faisait pas l'affaire, en fonction d'un quorum de citoyen il peut être révoqué. Il doit être responsable devant le peuple, ses électeurs et uniquement devant lui.

3) Les candidats qui se présentent devant les électeurs devront respecter leur profession de foi en cas d'élection, comme un contrat ils devront respecter leurs engagements sous peine d'être révoqué. Inégibilité à vie en cas d'infraction avéré et jugé en justice.

4) A chaque pouvoir il doit y avoir un contre pouvoir exercé par le peuple. (possibilité de développer les jury et jurés populaires).

5) Un revenu décent pour que chaque citoyen puisse vivre dignement. Ex: Tout le monde aurait au minimum 1500 euros par exemple. + un logement pour tous On en finirait avec la grande pauvreté et les SDF; Le citoyen aurait la liberté ou non de travailler, d'entreprendre, ou d'être salarié, voir s'investir dans une association, ou réaliser un projet de vie qui lui convient. Ceux qui veulent travailler plus pour gagner plus ce sera tout à fait possible. Le marché du travail devra être complètement transparent. Chaque employeur qui souhaite embaucher, devra déposer à l'agence pour l'emploi une annonce. Libre à lui ensuite de recruter la personne de son choix, qu'on lui présente par cooptation, relation, ou par candidature. Avec cette transparence, on en finirait avec "le marché caché" qui déprime les demandeurs d'emploi. Il n'y aurait plus de chômage a proprement parler.

6) L'argent public collecté par nos impôts ne devront plus faire l'objet d'une spéculation boursière, restauration de la banque de France, et fin d'emprunt sur les marchés pour réaliser des travaux publics

7) Les entreprises stratèges, d'utilité publique, compagnie des eaux, énergie...devront être nationalisée et co-gérer par le peuple. Favorisation des coopératives pour les entreprises privées, pour les SA et SARL ...les cotisations sociales ne doivent pu être payées sous forme de provision avant d'avoir fait du chiffre d'affaire. Inciter et récompenser le made in France par des baisses de charges,toutes entreprises innovantes favorisant le bien être, l'humain, les animaux, la santé et l'environnement devra être encouragé financièrement. A l'inverse certaines entreprises pollueurs seront payeurs. La transition énergétique devra être accéléré (Voiture au bio carburant, élargissement des routes, développement du vélo...fin du nucléaire à cause de la dangerosité et des déchets)

8) Sécurité pour tous (agent de contrôle sera developpé ils devront rendre des comptes à des comités constitués par le peuple en rotation...cela peut être dans la restauration, la police et force de l'ordre, douane...)

9) Restauration des frontières françaises, mais développement de projet européens avec les partenaires...Aide au développement des pays pauvres qui le souhaitent sous certaines conditions (qu'ils évoluent vers la démocratie, le respect des droits de l'homme, l'égalité en droit, l'économie...) Cela devra se faire par la diplomatie uniquement, aucune contrainte... A vous d'ajouter vos idées pour créer de nouveaux cahiers de doléances comme en 1789.

10) Favoriser la création d'entreprise, les circuits courts, le commerce de proximité

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0

Publié le 16 Août 2015

Quand je parle de VIe République je ne faisais pas forcément allusion à la formule que propose Jean Luc Mélenchon. Si je ne doute pas que l'homme et ses idées valent mieux que ceux proposés par d'autres (économie de la mer, transition écologique, référendum révocatoire, constituante..), j'ai des doutes depuis qu'au soir du 2e tour alors qu'il disposait d'un atout maître 12% des suffrages aux présidentielles pour négocier avec Hollande, il a déclaré à ma grande surprise: " on demande rien et on vote pour le PS"; Le leader du Parti de Gauche se montre dur en plateau et âpre au combat, avec ses discours de tribun pleine de bon sens et d'intelligence, mais il y a chez lui une naiveté ou une fausse naiveté qui me surprend. C'est aussi un homme de pouvoir, il dit que s'il parvenait à concrétiser ce projet de constituante, ce serait pour redonner le pouvoir au peuple. Même si je ne doute pas de son intégrité, après les derniers épisodes en Grèce avec la "réédition de Tsipras" on ne peut qu'avoir de sérieux doutes.

Les Partis de Gauche ont cette force de croire en l'humain, mais aussi cette faiblesse qui ne sait pas quand être souple et quand être vraiment ferme. Ils découvrent seulement que l'on ne pourra pas changer de l'intérieur l'Europe et que les Eurocrates c'est vraiment des méchants. Cela fait longtemps pour ma part que je sais que l'Union européenne telle qu'elle a été conçue est pourri jusqu'à la moelle. Il ne faut se débarrasser de ce système, garder en revanche l'idée de coopération européenne étroite sur de nombreux projets, comme le préconise par exemple Nicolas Dupont Aignan. Il y a des idées intéressantes à prendre chez de nombreux courants politiques, d'Arnaud Montebourg, à Chevènement, en passant par les écologistes, Olivier Besancenot ou Mélenchon. Il faut casser ce clivage absurde qui nous empêche d'avancer, mais qui permet à ces gens là de continue à exister et faire vivre leur petite boutique.

Concernant Tsipras, même si je suis très déçu comme beaucoup je lui reconnais l'honnêteté d'avoir dit clairement qu'il avait le pistolet sur la tempe et pas d'avoir fanfaroné comme l'on fait pour lui Michel Sapin, François Hollande et consor. Gardez bien les enregistrements vidéos de leurs allocutions au chaud on en reparle dans quelques mois. Nous possédons déjà ceux de 2010 et 2011, où ces mêmes personnes avec ceux de la droite prétendaient que la Grèce était sauvée. Pour revenir à Alexis Tsipras je pense que les USA pour des raisons géostratégiques avec la Russie l'on contraint à rester dans l'Euro. Il aurait pu démissionner, mais comme c'est un homme politique qui veut garder la main, et franchement si c'était pour avoir un Papandréous bis ou pire un néo-libéral d'une grande banque non merci!! Pourtant à un moment la stratégie de Varoufakis aurait pu payer. Emettre des IOWE YOU pour obliger les eurocrates à lâcher du lest, les mettre devant le fait accompli que les dirigeants grecs étaient déterminés à sortir de l'Euro était plutôt bien joué, mais au dernier moment Vladimir Poutine qui devait aider la Grèce a laissé tomber pour des raisons encore à éclaircir. Le réferendum était lancé et les résultats connus, c'était trop tard! Tsipras n'avait pu d'as dans sa manche.

Le mérite de tout ça avoir montré aux yeux du monde l'imposture de l'Europe des banques, de la finance de la magouille et de l'idéologie utra libérale et conservatrice qui méprise la démocratie. Tout ceci à éclaboussé nos institutions et nos dirigeants vraiment corrompus à la botte des financiers.

Tsipras n'a pas remporté la grande victoire, mais a tout de même ouvert une brèche annonçant dans le future d'autres victoires plus éclatantes. Cela passe par une prise de conscience qu'il faut tout changer, que l'être humain, même de bonne volonté, n'est pas infaillible face à la puissance du monde de la finance, les lobbys. C'est la nature humaine qui est ainsi les incorruptibles à 100% je n'en connais pas, ah si très certainement ceux qui ont fini avec une balle entre les deux yeux: JFK, Abraham Lincoln avant lui Mohamed Boudiaf par exemple pour l'Algérie. Les autres sont obligés de faire des concessions, se laissent séduire par d'autres membres influents, par la notoriété, l'argent tout le monde à sa motivation, ou son point faible. C'est pourquoi le peuple s'il veut changer les choses, devra à mon sens renoncer à une démocratie représentative. S'il veut capitaliser son insurrection populaire, et ne pas finir comme en Tunisie lors du printemps arabe ou même dans nos révolutions françaises à nous en 1789 qui font toujours émerger quelques beaux parleurs dont certains sont acoquinés au pouvoir et qui saisissent leur chance, ce soubresaut de l'histoire pour retourne leur veste et remporte la mise. Il faut mettre en place un système avec des gardes fous qui ne permettent à qui que ce soit de s'arroger le pouvoir suprême. La solution que je propose c'est la mise en place d'une démocratie réellement participative à tous les niveaux. Il s'agirait à chaque citoyen de pouvoir voter de chez lui sur internet les lois. Cette idée paraît utopique et pourtant nous faisons bien nos déclarations d'impôts et télé règlements sur le net. Pourquoi ne serait il pas possible à partir d'un système sécurisé le même qui nous sert à régler nos achats, faire nos transactions en ligne de voter, faire des propositions de loi. Cela nécessite de repenser tous le système en profondeur. De simplifier les lois actuelles qui sont volontairement pondues par une assemblée nationale qui est sous l'influence de lobbys, et qui soit vide de sa substance un projet de loi avant qu'il ne passe, soit laisse des brèches pour que la loi puisse donner libre court à de multiples interprétations qui permet à chaque fois aux puissants d'être gagnant pour faire valoir un droit, et au citoyen de base de perdre. Simplifier ne veut en aucun cas dire de faire comme ce que préconise le gouvernement actuel leur fameux "choc de simplification" qui galvaude tous nos acquis sociaux chèrement gagné au monde de la finance et aux puissants pour nous réduire progressivement en esclavage. Il faut une véritable séparation des pouvoirs, s'il existe un représentant, ambassadeur pour négocier avec les autres pays, et défendre les intérêts du peuple, il doit pouvoir être révoqué s'il ne suivait pas scrupuleusement la direction donnée par ses citoyens. Dans la constitution doit être inscrit le droit à chacun de disposer d'un logement, d'un emploi digne pour cela il faut arrêté avec cette opacité du marché de l'emploi. Tous les employeurs doivent publier comme la déclaration unique d'embauche sur un site public du marché de l'emploi leur offre, quitte à ce qu'elle soit pourvue en interne, mais en aucun cas on ne doit donner une vision volontairement réductrice et tronquée du marché de l'emploi qui vise à tirer les rémunération vers le bas. Tout cela doit être inscrit avec force dans le marbre constitutionnel. Les grilles de salaire doivent être respectées. Les syndicats, les responsables de comités d'entreprise doivent arrêté d'être corrompu comme ça. Combien de nos concitoyens ne sont pas défendus comme il se doit lors d'un litige avec l'employeur. Les collectivités doivent être exemplaires dans la gestion des deniers publics, l'attribution des marchés avec de véritables appels d'offre ouvert à la concurrence. Les banques doivent faire leur job, contribuer au développement économique. Nous devons cesser l'emprunt sur des marchés publics. Privilégier les investissements français, pas comme avec l'aéroport de Blagnac Toulouse...

La dimension de respect de l'humain, des animaux et l'environnement doit être réaffirmé. De même que celui de ne pas gâcher les ressources naturelles, des mesures fortement incitative à développer les énergies propres doivent être prise, comme celle de fortement dissuader les énergie fossiles ou nocives pour la santé. La notions de droits et devoir doit être défendu; Il doit exister une proportionnalité en toute chose. Sur le plan fiscal cela devrait être gravé dans le marbre que chaque français doit s'acquitter de l'impôt direct ou indirect de façon proportionnel aux revenus. Les coopératives devraient être le modèle économique majoritaire pour favoriser la démocratie et la participation dans un projet d'entreprise. Un entrepreneur ou agriculteur devrait pouvoir gagner correctement sa vie et pouvoir se rétribuer. Cela demande que les grands patrons voient leur salaire revu à la baisse. Aujourd'hui il est en moyenne de 100 fois supérieurs à celui de ses salariés. Aux Etats-Unis c'est 300 fois. Il faut revenir à des proportions raisonnables. Le riche doit être respecté, et encouragé, il n'est pas choquant de voir quelqu'un très bien gagner sa vie, à condition que ses salariés en profite aussi. Ou est le problème si un patron gagne 500 000 euros par mois si ses salariés gagnent 5000 euros. Cela a été fait aux Etats-Unis dans une start-up. L'argent et le moyen de gagner plus reste une motivation pour avancer, et faire progresser les projets, mais cela ne doit pas rester l'unique but, s'enrichir pour s'enrichir, pour appauvrir d'autre. Le système doit être repensé et inscrit au panthéon des lois suprêmes. Quand j'entends par exemple certains français manquer de patriotisme et s'expatrier pour des raisons bassement fiscales et le faire avec beaucoup d'arrogance, c'est vraiment scandaleux. Ces personnes qu'elles soient du show business, du cinéma, du secteur scientifique, ou du monde des affaires ont bénéficié à un moment ou un autre du concours de la puissance publique, pour étudier, se faire financer. Si elle gagne c'est une fierté pour elle et le pays, mais elle ne peut pas être ingrate vis à vis du pays et ses compatriotes qui ont chacun à leur niveau plus ou moins directement contribué à sa réussite. C'est pourquoi toutes personnes qui part travailler à l'étranger doit payer le différentiel de ses impôts en France. Sinon fini le passeport! J'entends beaucoup dire à certains immigrés, la France tu l'aimes ou tu la quittes, et pourtant beaucoup de personnes d'origines diverses ont bien plus donné à la France qu'elle n'a reçu par rapport à certains bourgeois méprisants. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas songer à mieux intégrer les immigrés, les aider, leur apprendre l'histoire de France, nos valeurs, et faire en sorte de les respecter, comme ils doivent eux même respecter leurs concitoyens. Tous le monde à sa place en France, mais cela doit se faire de manière juste, équilibrée sans arrière pensée politique, ni xénophobie mais avec humanité, toujours concilier l'intérêt collectif et l'intérêt individuel.

Voir les commentaires

Rédigé par Actarus

Publié dans #Institution

Repost 0