L'agresseur de la député La République En Marche Laurianne Rossi écroué 36 heures après son interpellation

Publié le 1 Août 2017

Si on ne peut en aucun cas cautionner l'attitude de ce retraité qui a perdu ses nerfs et frappé une femme, qui plus est une élue de la République, on peut noter la rapidité de la condamnation et l'incarcération du prévenu seulement 36 heures après les faits!

On aimerait que la justice passe aussi rapidement pour d'autres cas similaires avec des agressions parfois bien plus graves encore!!!

Est-ce que le deux poids 2 mesures s'est encore appliqué car l'homme a dit à l'élue: " Que les députés sont "des godillots" et qu'Emmanuel Macron "a tous ses médias à sa botte".

Au cours de l'audience, le prévenu tente d'expliquer son geste. Il assure que Laurianne Rossi "s'est moquée" de ses propos et qu'elle l'a pris "pour un demeuré". "Cette personne a commencé à rire et ça m'a agacé", indique Jacky B. à la barre. "Je lui ai donné une gifle. Je n'ai pas aimé son comportement", poursuit-il. L'agresseur jure qu'à ce moment-là, il ne savait pas que Laurianne Rossi était députée.

Une mauvaise expérience qui montre ce que j'expliquai hier, qu'il ne faut pas céder à la provocation  et à  la désinvolture de ceux qui nous gouverne, comme cela risque d'être le cas lors des futurs manifestations organiseés pour lutter contre les lois de régression sociale.

C'est exactement le type de sanction qui vous pend au nez! 

 

Rédigé par Actarus

Publié dans #Justice

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article