GIGN s'en prennent à leur supérieur au sujet des attentats du 13 novembre 2015

Publié le 13 Juillet 2016

Le puzzle se reconstitue progressivement. On pressentait bien que ce qui est présenté comme un dysfonctionnement dans la sécurité n'est en réalité sordidement orchestré que pour terroriser les populations afin qu'ils acceptent de se ranger derrière la politique du gouvernement plutôt que de la contester. C'est ce que les spécialistes de la question appellent le management de la terreur. Voici aujourd'hui des gendarmes du GIGN qui s'en prennent à leur chef dans une lettre anonyme adressé à l'AFP lui reprochant d'être "peu courageux" et de ne pas avoir engagé ses hommes au Bataclan lors des attentats du 13 novembre.

Je vous invite à lire l'article en cliquant sur le lien ci-dessous

Rédigé par Actarus

Publié dans #securité intérieure

Repost 0
Commenter cet article