Hollande vassal d'Angela Merkel bientôt la présidence de l'Europe

Publié le 7 Octobre 2015

François Hollande est nous le savions depuis longtemps déjà un suiveur et certainement pas un leader. Pour couronner le tout, il se réapproprie comme souvent les idées des autres avec un aplomb incroyable en les faisant sienne, quelle girouette! Il a passé son temps à faire de la morale et pas de la diplomatie sur le grave conflit qui gangrène la Syrie et le Moyen-Orient. Maintenant il sort les muscles de Flamby sur la scène internationale car ses communicants lui ont dit que ça lui donnerait de l'épaisseur et une stature de présidentiable.

Sauf qu'il est sensé être président et agir, avant tout en France pour endiguer la désespérance sociale, la paupérisation, la pauvreté, la précarité. L'accueil des migrants annoncé sans donner les moyens réels sur le plan matériel et financier aux associations, aux communes qui font un travail remarquable c'est catastrophique. En suivant une fois de plus l'impératrice de l'Europe Angela Merkel qui a pris il y a quelques semaines une décision unilatérale d'accueillir sans concertation de nombreux migrants a ouvert la boite de pandore. Hollande en étant une fois de plus son vassal pour ne pas dire son caniche, il ne se rend même pas compte qu'il va ajouter de la misère à la misère. (certainement le sait-il que trop, mais ce n'est pas grave c'est un cheptel en plus qui va contenter les très grands patrons.

La France n'a pas été capable de façon qualitative d'absorber les vagues de migration successives de ces dernières années en donnant du travail, des logements décents une éducation suffisamment bien ancré pour donner le sentiment aux immigrés de se sentir pleinement français. Comment aujourd'hui et demain allons nous faire pour intégrer cette nouvelle vague que l'on est en train de recevoir en quelques mois, ce que l'on a reçu en plusieurs décennies?

Son ultime solution, le net plus ultra: le fédéralisme. Le gouvernement politique de l'Europe qui est en train de se dessiner est un projet cataclysmique. L'imposture qu'on nous vend c'est que l'Union Européenne serait sensée protéger les peuples contre eux-mêmes et des nations qui entreraient en conflit comme jadis. Malheureusement on voit bien que la construction n'a aucun fondement démocratique et demain encore moins qu'aujourd'hui. Le peu d'espace démocratique qui existait déjà notamment au cours du référendum de mai 2005 ou pendant la crise grecque de cet été a montré qu'il s'agit d'un régime dictatorial qui est né. Ce régime est celui des technocrates, des banquiers, des grands pdg de société, et des financiers.

Quand il y aura bientôt un président européen certes élu sur la base d'une constitution encore plus truquée que ne l'est notre Ve République, mais qui utilisera cette pseudo légitimité démocratique gigantesque d'un potentiel de 500 millions d'électeurs pour continuer à mener une politique en faveur de l'oligarchie et la plouto-kleptocratie qu'elle représente, mais contre les peuples, ce sera la panade et véritablement la chienlit. Oui à l'Europe de la coopération des nations sur des projets où la France garde sa souveraineté, réforme sa constitution pour donner plus de pouvoir au peuple. C'est la condition sine qua none de la paix. Faite passer le message et booster vos élus locaux ou nationaux pour qu'ils défendent les idées développées sur ce blog qui ne saucissonnent pas les enjeux en fonction d'une couleur politique, ou d'un clivage artificiel pour s'arroger le pouvoir pour le pouvoir. Le but est de rendre le peuple pleinement acteur du destin qu'il partage avec ses concitoyens, et de son pays la France!

Rédigé par Actarus

Publié dans #Union Européenne

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article