DSK dénonce le "Diktat" Allemand dans la crise Grecque

Publié le 18 Juillet 2015

Même DSK ancien directeur du FMI, expert en macro-économie, appartenant au courant social démocrate assumé, fustige l'accord conclu entre l'Union Européenne et le gouvernement grec. Dans une lettre écrite au vitriole il adresse ses critiques les plus sévères en évoquant carrément un Diktat. Ce terme fait référence aux lourdes réparations que les Allemands avaient été contraint de verser en guise de tribu le jour de l'Armistice de la guerre 14-18 dans un accord resté tristement célèbre le traité de Versailles. De nombreuses personnalités politiques de l'époque l'avait dénoncé en estimant qu'il humiliait tout un peuple, et nourrissait par la même occasion le ressentiment qui a conduit on le sait quelques années plus tard à vouloir laver l'affront dans un nouveau conflit mondial encore plus meurtrier: la Seconde Guerre Mondiale. Selon l'ancien Ministre de l'Economie et des finances ce traité serait donc du même acabit «la coalition des créanciers conduite par les Allemands» a voulu «saisir l'occasion d'une victoire idéologique sur un gouvernement d'extrême gauche au prix d'une fragmentation de l'Union». En clair, elle a préféré écraser Tsipras et Syriza qu'honorer la «solidarité européenne». Je vous invite à poursuivre la lecture de l'article ci-dessous.

Rédigé par Actarus

Publié dans #Dette Grecque

Repost 0
Commenter cet article